[Critique DVD] Pop et le nouveau monde.

pop-et-le-nouveau-mondeC’est bien connu, lorsqu’un film génère un succès retentissant les studios concurrents n’hésitent pas à réemployer une formule, à priori, efficace et ce, pas seulement dans le monde de l’animation (pensez notamment aux nombreux films fantastiques apparus après le succès d’Harry Potter). Ainsi, au box-office fort enviable des aventures marines des studios Pixar (Le Monde de Nemo) firent écho une armada de films aquatiques navrants ! Nous voici donc en face de Pop et le Nouveau Monde (See Food en version originale), animé malaisien qui, s’il ne fera absolument pas oublier son comparse pixarien, chef d’oeuvre du genre, a au moins le mérite d’offrir un scénario original et une animation de très bonne qualité.


Lien de la vidéo pour la version mobile du site.

L’affiche en disait déjà long sur la probabilité d’assister à une aventure sans limites : « On a nagé sur la terre », et force est de constater qu’elle ne mentait pas ! Fait assez rare pour un film aquatique, une bonne moitié du film se passe sur la terre ferme grâce à des tournures scénaristiques certes douteuses mais parfaitement originales ! Ce qui peut se révéler être une force peut aussi rapidement devenir une faiblesse, en témoigne l’abondance d’intrigues secondaires (dont l’invasion du récif d’origine des héros pendant leur escapade terrestre). Pop et le Nouveau Monde est un film multiple, à la fois comique, tragique et aventureux : il y en a pour tous les goûts et s’il y a bien une chose qui pourrait le définir, c’est bel et bien son rythme. Malgré un montage épileptique (qui passe du coq à l’âne, sans mauvais jeu de mot, en un rien de temps) qui risque de laisser sur la touche quelques spectateurs, l’aventure est au rendez-vous et charmera même les adultes qui se risqueront à découvrir le film en même temps que leurs enfants. En effet, on peut compter sur une animation de toute beauté, et je ne mâche pas mes mots tant cela devient rare dans l’univers des DTVs sortant en France au rang des animés ! Évidemment, nous sommes loin de la précision des grands pontes de l’animation 3D, mais les paysages sont resplendissants (en témoigne une magnifique séquence de coucher de soleil au cœur de la jungle) et l’animation de l’eau est loin d’être aussi grossière que ce que l’on aurait pu redouter ! Renforcée par une 3D relief à coup sûr très efficace (nous avons testés le film en DVD) vu les « jaillissements » incessants de personnages dans le film, le graphisme de ce film a presque tout pour plaire à un très large public, d’autant plus que les couleurs sont extrêmement vives, tout en évitant les teintes fluorescentes d’un Sammy 2 par exemple.

Pop et le Nouveau Monde est surtout un pur divertissement, ni plus ni moins, qui répondra aux attentes des enfants dévoreurs d’action !

Toutefois, tout n’est pas rose dans ce Pop même si la palette de personnages évite le manichéisme (les retournements de situation sont nombreux et les personnages ne cessent d’osciller entre leurs rôles d’adjuvant et d’obstacle), car certaines scènes sont étonnamment sombres et risquent d’effrayer les plus jeunes (les bacs ensanglantés d’ailerons de requins par exemple) de même que la bande originale manque d’entrain et fait retomber le soufflé de l’action un peu trop souvent. Ajoutez à cela une débandade de personnages et d’événements sur le dernier quart d’heure du film, dont une course poursuite complètement surréaliste sur une plage, et vous obtenez un bon film qui aurait mérité un scénario plus tempéré pour réellement défendre un message pourtant universel et essentiel, l’écologisme. Finalement, Pop et le Nouveau Monde est surtout un pur divertissement, ni plus ni moins, qui répondra aux attentes des enfants dévoreurs d’action !

Image (3,5/5)

Un beau transfert coloré pour Pop et ses amis marins, même si les décors sont trop souvent flous à notre goût (mais gageons que l’édition Blu-ray pallie à ces légers défauts) permettant de concentrer l’attention du spectateur sur le premier plan, ce qui, après tout, est l’attrait principal pour le public visé (il n’y a que les passionnés d’animation que nous sommes pour aller en quête du petit coquillage perché sur un petit rocher au fin fond du récif !!). En somme, Wild Side propose un transfert chaleureux et efficace qui n’a rien à envier aux autres sorties animées de ces derniers années.

Son (4/5)

Très bon emballage sonore ! Vous aurez le choix entre du DTS Digital 2.0 (si vous possédez une télévision standard) ou bien du 5.1, si vous êtes possesseurs d’un équipement home-cinéma et autant dire que vous en aurez pour votre argent ! Les effets surrounds sont assez nombreux et si la musique est assez irritante, sachez que ce sont surtout les voix des personnages qui sont mises en valeur ! Du coup, on imagine que la piste audio haute-définition du Blu-ray doit valoir son pesant d’or et l’on ne peut que vous conseiller de vous procurer cette édition vidéo si vous désirez découvrir le film puisqu’elle rassemble de très bons points, dont une dynamique ambiance sonore (il n’en fallait pas moins pour un film aussi déjanté).

Interactivité (3/5)

Une belle édition que voilà ! Les bonus des éditions DVD se font de plus en plus rares, mais Wild Side oblige, Pop et le Nouveau Monde a droit à un lot de bonus. Vous retrouverez un making-of charmant (une dizaine de minutes), des dessins préparatoires ainsi qu’une featurette sur la création des maquettes des personnages et des décors. Pas très conséquents, ces bonus arrivent avec brio à faire le pont entre le divertissement familial et l’animation plus technique qu’il a demandé. Par ailleurs, qu’il s’agisse de l’édition DVD ou de l’édition Blu-ray  vous aurez l’opportunité de découvrir ce film en relief ce qui est un bonus, à part entière pour s’immerger encore plus dans cette aventure. A l’heure de la pauvreté interactive, Wild Side mise donc sur la pertinence et on ne peut que saluer cet effort !

En conclusion, Pop et le nouveau monde est un film animé réellement agréable à découvrir qui excelle sur le plan de l’animation mais se perd malheureusement un peu trop sur le plan scénaristique, plongeant trop souvent dans l’overdose d’éléments déjantés (c’est à se demander ce que les scénaristes ont ingérés pour écrire l’histoire). Toutefois, la belle édition vidéo proposée par Wild Side devrait permettre à de nombreux chérubins de découvrir ce film dans les meilleures conditions !

Acheter le DVD sur Amazon !

Nourri aux univers animés depuis la découverte de Kirikou et la sorcière en 1998, Nathan porte son regard critique et analytique sur l'univers des longs-métrages. Il est rédacteur sur Focus on Animation depuis 2012.

Laisser une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Site Footer