[Critique Blu-ray Disc] L’Ours Montagne.

Long-métrage danois sorti en Février 2011 au Danemark puis présenté au Festival d’Animation d’Annecy en Juin, le film débarqua dans les salles françaises en catimini en Octobre 2011. Pourtant, lorsque l’on se plonge dans ce film réalisé par Esben Toft Jacobsen, on regrette le peu de promotion accordé au film tant il est honorable. Sa sortie est prévue pour le 03 avril 2012.

Sans être un grand film d’animation qui restera longtemps dans les mémoires, L’Ours Montagne est un de ces films qui mérite d’être vu puisqu’il confirme le talent d’autres pays dans l’animation excepté les Etats-Unis et la France. En effet, le scénario ne se borne pas à calquer les grands succès de ces dernières années en proposant, au contraire, une plongée dans une forêt européenne très étrange ou le réel n’est plus ce qu’il doit être. Alors que le titre annonce d’ores et déjà la couleur, l’histoire réserve quelques séquences mémorables et palpitantes aux côtés d’un ours pas comme les autres. De plus, il est assez surprenant de découvrir, à plusieurs reprises, que les personnages ne sont pas totalement manichéens. Alors que l’ours est à l’origine d’une destruction, Jonathan, le jeune garçon, n’hésite pas à mettre en danger la vie d’autrui. Ainsi, même si la cible principale du film reste assurément les plus jeunes, les adultes prendront plaisir à découvrir cette aventure sensible et poétique. Nous avons également été séduits par le traitement apporté au « cosmos » par le réalisateur dans son film, puisque l’infiniment grand (l’ours) côtoie et apprend à vivre avec l’infiniment petit (le petit oiseau, véritable atout comique du film).

Les beaux plans s’enchaînent et ne se ressemblent pas. La dynamique crée par la mise en scène ne lâche jamais le spectateur et propose parfois de beaux tableaux animés (on pense notamment à la scène des papillons, magnifique !). Pourtant, notre enthousiasme pour l’ambiance générale du film et l’animation resplendissante de l’ours est ternie par une animation extrêmement froide des humains. A ce titre, la petite fille, Sophie, est tellement ratée que l’émotion n’affecte pas le spectateur et les mouvements des personnages, trop saccadés, décollent le film de son réalisme pourtant essentiel, contrastant avec l’étrangeté de cette forêt de l’anormal. Mais il serait dommage de passer à côté du film à cause de ce point qui, même s’il irrite durant tout le film, n’enlève rien au charme ambiant du long-métrage, d’autant plus que la musique accompagnant les péripéties de ces deux enfants ancre parfaitement l’intrigue dans la forêt des mystères.

[tabs tab1= »Image » tab2= »Son » tab3= »Interactivité »]
[tab]

Bac Films propose toujours un beau travail de rendu HD sur les titres de son catalogue, et L’Ours Montagne ne déroge pas à la règle. Proposant un beau transfert sombre dans la forêt, la copie dénote quand même quelques faiblesses lorsque les plans sont plus lumineux, moins fournis en précision dans les détails. Malgré ces plans rappelant plutôt l’upscaling d’un DVD, la copie se révèle parfaitement efficace.[/tab]
[tab]

Pour ce qui est du son, l’éditeur vidéo propose un DTS-Master HD Audio efficace qui met en valeur la bande originale et les bruitages de cette forêt sombre. Les basses sont principalement à l’honneur lorsque l’ours se déplace, et les dialogues sont parfaitement audibles sans avoir à jouer avec la télécommande durant tout le film. Cependant, on regrette une mise en espace des sons un peu trop uniforme.[/tab]
[tab]

Une seule petite bande-annonce du film et voilà tout. Autant vous dire qu’il s’agit encore une fois d’une déception lorsque l’on imagine toutes les featurettes sur la création du film qu’il aurait été possible d’insérer pour combler les aficionados de bonus que nous sommes ![/tab]
[/tabs]

En conclusion, si vous n’avez pas pu découvrir L’Ours Montagne en salles en Octobre, il vous serait plus que conseillé de vous procurer cette édition Blu-ray techniquement agréable mais qui aurait gagner à être plus riche en contenus interactifs. Mais au-delà de cet aspect préjudiciable, n’attendez plus pour découvrir cette aventure originale et poétique !

[one_half][/one_half][one_half_last][/one_half_last]

[divider]

Nourri aux univers animés depuis la découverte de Kirikou et la sorcière en 1998, Nathan porte son regard critique et analytique sur l'univers des longs-métrages. Il est rédacteur sur Focus on Animation depuis 2012.

2 comments On [Critique Blu-ray Disc] L’Ours Montagne.

  • Merci à toi Nathan pour cette belle critique d’un film d’animation que je n’ai pas eu l’opportunité de visionner ! Pourtant, il me tente bien…

Laisser une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Site Footer