[Critique] Jackboots on Whitehall.

Critique par Nathan.

Sorti il y a plus d’un an et demi sur le sol anglais, Jackboots on Whitehall est un film d’animation tourné à l’aide de marionnettes animatroniques, chose assez rare de nos jours. Cette longue attente pour pouvoir enfin le découvrir sur le sol français arrive enfin à son terme le 6 Mars prochain avec la sortie en DVD et Blu-ray Disc du film.

A noter que notre test est réalisé sur le support Blu-ray Disc du film.

Quand on est habitué au réalisme passionnant des productions des grands pontes hollywoodiens en terme d’animation, on ne s’attend pas à croire en des « poupées » animées qui bougent à peine les lèvres lorsqu’elles s’expriment… Et pourtant ! La première séquence, dynamique à souhait, nous plonge directement dans la Seconde Guerre Mondiale, en pleine terre anglaise ou Churchill essaye tant bien que mal de repousser les forces allemandes. La réalisation est extrêmement fluide et convaincante, nous faisant oublier que les personnages sont seulement animés mécaniquement et grossièrement. Ainsi, après quelques minutes de rodage, votre esprit ne fera même plus attention à cette technique, si ce n’est pour se rire de situations totalement absurdes qui fonctionnent à merveille comme celle ou des poupées Barbies prennent les armes et décident d’affronter les forces allemandes ! Un vrai bon moment de cinéma !

La narration présente les nombreux personnages qui formeront l’équipe de résistants à un rythme effréné ou les blagues fusent efficacement. Pourtant, alors que le film se présente comme un « Inglorious Basterds » animé, et bien qu’il y ait de cette influence, le scénario s’enlise très rapidement dans un deuxième univers inattendu, celui des références celtiques puisque le film plonge dans les souvenirs d’une Neuvième Légion décimée sous le règne d’Hadrien il y a des siècles de cela. Jackboots est, de ce fait, un vrai film de cinéphile et historique, même s’il détruit toute vraisemblance, car il met sur la table une armada de références que l’on attend pas ! Surprise et humour sont les maîtres mots de cette aventure épique. Pas hilarant de fond en comble, le film possède tout de même de cinglantes répliques portées avec brio par un casting quatre étoiles (trois ne suffisent pas!) avec Ewan McGregor, Dominic West, etc.

Mais au-delà de sa folie apparente, le long-métrage propose aussi de merveilleux plans poétiques. Ainsi, la palette de couleurs ne se restreint pas aux tons grisâtres de la ville de Londres, loin de là, puisque la folle équipée mène aussi son aventure dans la campagne anglaise verdoyante ou même dans une Angleterre au soleil couchant proposant des plans très picturaux. Peut-être est-ce une attente trop classique de notre part, mais nous aurions appréciés découvrir ce film sous un jour plus sérieux que la finalité qu’il nous propose.

[tabs tab1= »Image » tab2= »Son » tab3= »Interactivité »][tab]

L’image proposée par l’éditeur vidéo Atypik Vidéo est absolument somptueuse. Bien sûr, une grande partie du film se joue sur des gros plans sur le visage figé des personnages, mais lorsque la caméra laisse libre cours aux plans d’ensembles, la beauté des décors est renforcée par une image très précise. De ce fait, la bataille finale est tout à fait convaincante avec une éclatante palette de couleurs (sangs, armées, etc.)[/tab]
[tab]

Le film est proposé en version originale sous-titrée en français uniquement, car l’éditeur a fait le choix de conserver le doublage original, et nous ne le contredirons pas ! Dans un écrin DTS HD Master Audio, le son immerge totalement le spectateur en jouant activement sur les cinq enceintes de votre installation. Film de guerre, Jackboots est l’exemple parfait de l’utilité d’un bon travail sur le son car il vous propose de vous retrouver en plein centre d’une guerre, avec des bruits arrières étourdissants. Explosions, tirs, cris : Jackboots se présente à vous sous son meilleur jour ! [/tab]
[tab]

Un contenu très (trop?) maigre qui ne propose qu’une bande-annonce du film. On aurait aimé découvrir les coulisses de création de ce film si atypique, mais nous n’en aurons pas le chance… [/tab]

[/tabs]

En conclusion, Jackboots on Whitehall est un film tout à fait surprenant qui ne ressemble à rien d’autre et qui propose une véritable bouffée d’air frais dans le cinéma d’animation contemporain. Pourtant, l’on regrette le choix d’une intention axée absurdité dans la trame narrative du héros qui pousse le film à la parodie plutôt qu’à l’hommage. De même, le rythme effréné déçoit quelque peu, car l’on aurait apprécié quelques pauses dans le récit pour découvrir plus amplement ces personnages très intéressants.

[divider]

Nourri aux univers animés depuis la découverte de Kirikou et la sorcière en 1998, Nathan porte son regard critique et analytique sur l'univers des longs-métrages. Il est rédacteur sur Focus on Animation depuis 2012.

Laisser une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Site Footer