(Sortie vidéo) En attendant la neige (programme de courts-métrages)

L’été touche à sa fin, l’automne s’en vient. Mais l’éditeur vidéo Folimage prépare déjà l’arrivée prochaine de l’hiver avec un programme de cinq courts-métrages qui commence dans la chaleur de la savane (Le tigre sans rayures) pour finir dans la blancheur d’une cité enneigée (Un lynx dans la ville). En attendant la neige sort en DVD le 4 octobre prochain et mérite le coup d’oeil en famille !

Résumé : C’est bientôt l’hiver… Une grand-mère amasse de drôles d’objets dans sa maison bientôt remplie jusqu’au toit… Un chien perdu trouve enfin une amie, le petit tigre ses rayures… Un lynx s’égare dans une ville inconnue pendant que doucement les flocons de neige recouvrent le sol d’une forêt endormie par le froid…

(c) Gebeka Films / Folimage

Le Tigre sans rayures de Raul Morales Reyes : Un charmant court-métrage à la palette graphique d’une douceur infinie. Sur le plan narratif, c’est plus convenu car il s’agit d’une fable traditionnelle sur l’acceptation de sa différence, mais c’est une belle quête de soi au coeur d’une faune éclectique. Un univers poétique avec une résolution charmante qui introduit avec une grande douceur ce programme hivernal.

(c) Gebeka Films / Folimage

Le refuge de l’écureuil de Chaïtane Conversat : Un film mêlant plusieurs techniques d’animation, avec des papiers découpés en première ligne, par la magie du stop-motion. On y rencontre une grand-mère et des blattes amicales. Cette vieille dame conte des histoires à sa petite fille en voix-off pour construire un propos touchant sur les trésors modestes (à l’image d’une larme de mer). La relation tendre et touchante qui se tisse entre deux générations permet à la réalisatrice de mettre en lumière un syndrome terrible (le besoin d’accumuler des choses, comme un écureuil) au gré de fables et d’histoires fascinantes. La bande-originale est parfaitement envoutante et guide le spectateur jusqu’à une résolution pleine de solidarité ! Mon coup de coeur du programme !

(c) Gebeka Films

Ticket gagnant de Svetlana Andrianova : Le parcours d’un petit chien noir dans une ville enneigée. Une esthétique plus graphique et géométrique que les propositions précédentes qui permet au film de trancher rapidement avec les deux courts qu’il suit. Un court plus expéditif que les autres qui peinent à se hisser à leur hauteur malgré ses liens avec le thème général choisi par l’équipe créative.

(c) Gebeka Films

Première neige de Lenka Ivancikova : Une forêt hivernale et sombre introduit le court-métrage jusqu’à l’éveil d’un jeune hérisson une nuit d’hiver, en stop-motion. Un univers un brin austère malgré la bande-originale emplie de poésie et de violons intenses. Les marionnettes et leurs mouvements laissent parfois un peu à désirer, mais l’aventure survivaliste du jeune protagoniste est riche en suspense à cause des menaces qui l’entourent, d’un aigle affamé jusqu’à un renard déterminé.

(c) Gebeka Films / Folimage

Un lynx dans la ville de Nina Bisiarina : Une esthétique vibrante mêlant la couleur orangée du lynx aux couleurs grisâtres d’une ville un soir d’hiver. L’animation se lie à la bande-originale cuivrée pour proposer une découverte surréaliste d’un lynx géant au beau milieu d’un paysage urbain. C’est aussi surprenant qu’intriguant ! Une proposition indéniablement plus originale que le court précédent, qui clôture avec surprise le programme d’une quarantaine de minutes !

EDITION VIDEO

L’édition vidéo est de qualité, comme toujours chez Folimage. Le DVD est disposé dans un boîtier digipack qui magnifie l’univers des courts-métrages représentés.

L’image est de qualité malgré l’oscillation entre des tons chauds dans le premier court-métrage et les tons froids des suivants. Du côté du son, on découvrira les courts en Dolby Digital 5.1 qui met en avant la richesse des univers musicaux donnant vie à ces films animés. Même si leurs qualités varient, les univers sonores qu’ils proposent sont fascinants.

Enfin, dans les bonus, vous trouverez la traditionnelle bande-annonce du programme mais également un making-of de 12 minutes du court Le refuge de l’écureuil intitulé « Le grand déballage ». Un focus passionnant aux côtés de la réalisatrice du film qui revient sur la dimension solidaire du récit qui est un véritable film d’équipe mettant en œuvre les compétences de chacun. On revient notamment sur la création des insectes en matières végétales grâce au savoir-faire de Damien Louche-Pelissier. Il s’agit là d’un making-of court mais riche en éléments abordés : les décors, les pantins de personnages ou l’animation. Un très beau bonus qui vaut, à lui seul, l’achat de ce DVD.

Comme de coutume avec les disques édités par Folimage, des éléments sont disponibles en DVD-Rom : un mini-atelier de 6 décorations, un livret pédagogique mais également le dossier de presse du film.

En somme, En attendant la neige est une mignonne compilation pour le jeune public en ces temps hivernaux qui approchent. Une belle manière de laisser l’été derrière soi avant d’entamer une saison pleine de charmes, d’autant plus que l’édition physique concoctée par Folimage est véritablement soignée (comme toujours).

Nourri aux univers animés depuis la découverte de Kirikou et la sorcière en 1998, Nathan porte son regard critique et analytique sur l'univers des longs-métrages. Il est rédacteur sur Focus on Animation depuis 2012.

Laisser une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Site Footer