(Sortie vidéo) Icare de Carlo Vogele

L’un des plus beaux films animés de l’année arrive enfin en vidéo ! Icare de Carlo Vogele, que nous avions beaucoup aimé lors de sa sortie en salles (cliquez ici pour découvrir notre critique complète), arrive en DVD dans toutes les enseignes habituelles et en Bluray exclusivement à la Fnac. L’heure est donc venue de vous dévoiler un peu plus les contours de l’édition haute-définition du film tout en vous reparlant de cette oeuvre aux charmes fous.

Résumé : Sur l’île de Crète, chaque recoin est un terrain de jeu pour Icare, le fils du grand inventeur Dédale. Lors d’une exploration près du palais de Cnossos, le petit garçon fait une étrange découverte : un enfant à tête de taureau y est enfermé sur l’ordre du roi Minos. En secret de son père, Icare va pourtant se lier d’amitié avec le jeune minotaure nommé Astérion. Mais le destin bascule quand ce dernier est emmené dans un labyrinthe. Icare pourra-t-il sauver son ami et changer le cours d’une histoire écrite par les dieux ?

(c) Bac Films

Icare est une réussite parce qu’il prend à bras le corps un mythe fondateur en le réinterprétant avec une justesse touchante. Jamais la tragédie des destinées contées n’est voilée mais le film n’en demeure pas moins une bouffée d’air frais graphique et musicale qui trouvera, je l’espère, le public qu’il mérite. Au coeur d’un récit labyrinthique, le fil d’Ariane qu’est l’émotion vive nous guide jusqu’à l’envol poétique.

EDITION VIDEO

L’éditeur vidéo nous a gentiment fait parvenir l’édition haute-définition du film qui comprend quelques bonus pour approfondir le plaisir ressenti durant le visionnage de cette réinvention mythologique. Ci-dessous, vous pouvez visualiser l’édition en question qui se compose d’un boîtier amaray et d’un fourreau, ainsi que d’un livret pédagogique passionnant.

Comme de coutume, le disque a été visionné sur une TV LG Oled et une installation 5.1.

Image & son : une belle image qui saura conquérir le coeur des passionnés d’animation. Le transfert haute-définition profite de noirs déterminants et de couleurs cohérentes : les beaux décors crétois du récit sont mis en valeur par la précision de l’image. L’image est très chaude et lumineuse lorsque c’est nécessaire sans dénaturer les traits des personnages mais elle ne peut s’empêcher d’exacerber les menus défauts graphiques du film : la précision a aussi les défauts de ses qualités en dévoilant la modeste animation des figurants du film. Mais cela ne gâche en rien le plaisir de (re)découverte du long-métrage !

Du côté du son, une seule piste française est disponible en DTS-HD Master Audio 5.1 mais elle convainc parfaitement. La musique baroque (et si originale par rapport au récit) envoûte toute la pièce en mettant à profit toutes les enceintes. A noter que des sous-titres sourds et malentendants sont également présents sur le disque.

Interactivités : les bonus présents sur le disque ne sont pas nombreux et demeurent perfectibles, mais ils ont le mérite d’exister.

  • Icare, secrets de fabrication (8min43) : un diaporama de documents graphiques pour suivre les étapes de création du film : inspiration graphique, développement visuel avec des extraits de moodboard, décors (dessinés), character design, expressions, modèle 3D, mise en mouvement des personnages, références de personnages, etc. Le bonus n’est pas avare en contenus mais il est dommage que l’équipe créative ne prenne pas la parole pour commenter cette mine de documents. Un vrai making-of, aux côtés des créateurs du film, aurait été un plaisir à découvrir.
  • Bande-annonce (bonus traditionnel et un brin anecdotique) 
  • Livret pédagogique (bonus physique inclus dans l’amaray) qui permet d’aller un peu plus loin dans la compréhension des mythes à l’origine du film. Une belle manière de prolonger le visionnage chez soi ou en classe !

Quel bonheur de pouvoir profiter d’Icare en haute-définition ! Malgré son succès relatif en salles, M6 Vidéo nous permet de profiter du film dans de parfaites conditions à la maison, dans une édition physiquement soignée à défaut d’être riche en bonus créatifs. Espérons que le film trouvera définitivement son public lors de cette sortie en vidéo !

Nourri aux univers animés depuis la découverte de Kirikou et la sorcière en 1998, Nathan porte son regard critique et analytique sur l'univers des longs-métrages. Il est rédacteur sur Focus on Animation depuis 2012.

Laisser une réponse:

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Site Footer